Encore une fois l’IMPÔT

Depuis maintenant 4 ans, les ACEF partagent avec vous une réflexion sur les différents aspects de la fiscalité, qui se traduit, pour la majorité de nos concitoyens par l’impôt sur le revenu. Qu’on parle de sa finalité (à quoi ça sert), des nouveautés de l’année en cours, des points à surveiller ou encore, des pertes OU des gains résultant de cette tâche printanière, notre objectif fut, et est toujours, de vous inciter à FAIRE VOTRE RAPPORT D’IMPÔT. Cette année, nous récidivons mais en mettant encore un peu plus l’accent sur l’importance de cet exercice. Les Québécois sont gâtés, pensez-vous, ils ont à faire le travail en double. Peut-être en retirons-nous deux fois plus, cependant ?

Certes, il n’est pas à la portée de tous de compléter ces formulaires, même si les gouvernements tentent de nous en simplifier la tâche. Mais, à chacun son métier et les vaches seront bien gardées, comme disait ma mère. C’est pour cela qu’il y a des gens qui se spécialisent dans le domaine. Cependant il demeure impératif de connaître le fonctionnement de la machine, si vous voulez en retirer tout ce à quoi vous avez droit. Par exemple, le logiciel, ou le préparateur, ne vous transfèrera pas les frais de scolarité dont votre enfant n’a pas besoin dans sa propre déclaration, s’il n’a pas cette donnée.

Ainsi, jeter un petit coup d’œil sur le formulaire (format papier ou sur internet) vous permettrait de repérer les points qui vous concernent. La perte d'un crédit d'impôt est souvent due aux lacunes dans les connaissances du contribuable, quand elle n'est pas due à l’absence de questionnement d’un préparateur débordé. Et voilà, la question est lâchée, est-ce à cette personne de vous interroger sur les détails de votre vie ou cela relève-t-il de votre responsabilité de l’informer? Une formule à mi-chemin serait un bon compromis. Bien sûr, le «comptable»  a son bout de chemin à faire, mais de lui faire connaître les grandes lignes de votre vie l’enlignerait probablement sur les bonnes questions à poser. Car il ne peut passer au travers toutes les situations possibles, afin de ne rien échapper!

Si vous faites affaire avec la même personne depuis quelques années, ce qu’elle a besoin de savoir, ce sont les changements qui sont survenus dans la dernière année, par exemple si vous avez pris votre retraite, cela aura sûrement une incidence. Dans toute autre situation, les points importants à mentionner portent sur votre statut civil (célibataire, couple, séparé…), les enfants (âge, école…), propriétaire, locataire, travailleur autonome, assurance collective au travail, etc. Et la liste pourrait s’allonger ainsi. En somme, il est prudent de bien connaître les crédits auxquels vous avez droit, et de vous préparer en conséquence. Et surtout, «il faut toujours conserver ses reçus, aucune déduction sans cela!»

Et pourquoi le remboursement d’impôt ne serait-il pas un cadeau ? Si ce montant n’est pas comptabilisé dans le budget, il devient donc «carrément» un surplus, lequel peut être affecté à un petit plaisir (ou un gros, c’est selon) qui compensera les énergies investies.

Selon notre bonne vieille habitude, voici également un bref survol de quelques nouveautés de l’année 2009.

Provincial

Crédit d'impôt pour frais de garde d'enfants

Bonification du montant pour revenus de retraite

Pleine indexation du régime d'imposition

Crédit d'impôt pour rénovation ou amélioration résidentielles

Crédit d'impôt pour acquisition ou location d'un véhicule neuf écoénergétique

Perte de valeur d'un REER après un décès

Hausse temporaire du crédit d'impôt pour l'acquisition des actions émises par Fondaction

Régime d'assurance médicaments du Québec

Pour assurer le maintien du régime fiscal, certains montants et crédits d'impôt ont été augmentés. C'est le cas notamment

Fédéral

Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI)

Montant personnel de base

Montant en raison de l’âge

Montant pour époux ou conjoint de fait

Montant pour une personne à charge admissible

Dépenses pour la rénovation domiciliaire

Montant pour l’achat d’une habitation

Régime d’accession à la propriété (RAP)

Déclaration finale d’une personne décédée  

En se préparant tôt, la tâche nous semble tellement moins lourde que lorsqu’on s’y prend le 29 avril au soir. Ne serait-ce pas la résolution de l’année à prendre ?

Revenir au Bulletin...